politique

      Préface
Santé : un investissement social
    Marisol Touraine

Il existe une forme de paradoxe à constater l’intérêt majeur des Français pour tout ce qui concerne la santé, face à la relative atonie du débat public en la matière. La récente discussion au Parlement de la loi « Hôpital, patients, santé, territoire » (HPST) en a offert une nouvelle illustration, le gouvernement agissant comme si un nécessaire consensus s’était établi sur les orientations de fond proposées. Consensus imaginaire, en l’espèce, tant cette loi passe à côté des principaux défis qui sont posés. De fait, la réflexion sur le financement de l’assurance- maladie a éclipsé depuis quinze ans celle sur les fondements mêmes de notre politique de santé.

Lire le document: Les inégalités face à la santé par F. Hada, C. Ricardo
Commentaire (0) Clics: 1267

Tribune de Martine Aubry parue dans Le Monde du 7 mai 2009

Vous avez souhaité interpeller les socialistes sur le projet de loi Hadopi actuellement en discussion à l'Assemblée nationale, en faisant explicitement référence à des convictions et à des valeurs qui nous sont communes. Vous êtes confrontés à une réalité dure que je connais : quel devenir pour le droit d'auteur à l'époque d'Internet? Comment financer la création en France en toute indépendance ? Comment soutenir les artistes et notamment les plus jeunes au moment où les pratiques des publics changent et où le pouvoir d'achat est en baisse? Tout cela, je le sais, et je comprends vos inquiétudes et vos angoisses.

Mais c'est justement au nom de ces convictions et de ces valeurs, qui sont celles de la gauche, que nous nous opposons à un texte qui retarde une nouvelle fois l'urgente adaptation du droit d'auteur à l'ère numérique.

Le 1er mai doit faire date. Le Parti socialiste doit répondre présent à ce rendez-vous qui s'est souvent confondu avec les plus grands progrès sociaux. Face au mutisme de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement, les centrales syndicales ont appelé à faire front commun, une première depuis plusieurs décennies. Aux socialistes de faire de même en formant un grand cortège le 1er mai prochain.
À Paris, les socialistes vous donnent rendez-vous à 13h30 à l'angle du boulevard St-Michel et de la rue Soufflot (Ve arrondissement) - Métro : Luxembourg
Commentaire (0) Clics: 911
Le 9 mars 2009, la commission présidée par Philippe Léger a remis à la ministre de la Justice Rachida Dati son pré rapport, un document qui ne  concerne que la phase d’instruction et d’enquête préalable au procès lui- c'est-à-dire à l’audience.
(...)
Une réforme de l’instruction devrait avoir comme ambition première de garantir l’in- dépendance de l’autorité d’enquête et de renforcer les droits des victimes et des poursuivis. Bien au contraire, le pré rapport Léger fait sur ces sujets des propositions tout à fait insuffisantes et laisse présager d’une réforme de l’instruction loin des attentes de l’ensemble des professions concernées, mais également de celles des citoyens en demande d’une justice plus indépendante, transparente et protectrice.
 Pour en savoir plus:  Procédure pénale par Dominique Raimbourg
Commentaire (0) Clics: 1215
« Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses,
le pouvoir arrête le pouvoir. »Montesquieu in L’Esprit des Lois.

Alors que la France traverse une crise économique et sociale sans précédent
depuis 1929, un pouvoir omniscient s’acharne à écorner les principes qui fondent
le cœur de notre pacte républicain.
Depuis plusieurs mois et dans un même mouvement, les injustices, les reniements
de droits sociaux et les atteintes répétées aux libertés publiques se succèdent : le
vote du paquet fiscal et la loi sur la récidive instaurant les peines planchers, les
franchises médicales et la loi sur la rétention de sûreté, la réécriture du code du
travail et la reprise en main de l’audiovisuel public… Le mouvement de recul des
droits est global.

PS à propos des libertés publiques
Commentaire (0) Clics: 1169