Battre la droite, en proposant un projet politique crédible à nos concitoyens en 2011 et  2012, c’est l’objectif et le voeu prioritaire des socialistes du Val-de-Marne en ce début d’année, toujours aussi difficile pour une majorité d’entre vous !
 
Au cours des 16 prochains mois, nous allons donc nous mobiliser pour atteindre cet  objectif, et l’emporter à l’occasion des élections cantonales de mars, des sénatoriales de septembre, puis des présidentielles et des législatives du printemps 2012 !
 
Nous ferons donc en sorte de favoriser le rassemblement de toutes les forces de progrès, afin de créer un élan, et une dynamique porteuse d’espérances et de changement.
Un premier rassemblement « historique » s’est opéré aux sénatoriales, avec un accord de toutes les composantes de la gauche, pour la constitution d’une liste d’union conduite par un socialiste, et comprenant des représentants des Verts et du PCF Ce dispositif est de nature  à favoriser le gain d’un siège de sénateur contre la droite, et de faire basculer le sénat à gauche pour la 1 ère fois dans l’histoire !
 
L’unité s’est opérée, partiellement, aux cantonales, avec un accord entre le PS, EELV, le MRC, le PRG et la gauche citoyenne dès le 1er  tour prévu le 20 mars.

Nous regrettons malheureusement de n’avoir pu aboutir à un accord total, y compris avec le  PCF, mais nous n’avons pu que prendre acte avec impuissance, de l’intransigeance et des  désaccords entre nos amis communistes et écologistes

Le Parti Socialiste, 1 ère force électorale du département, à gauche, le regrette d’autant plus qu’il a fait des propositions unitaires fortes, susceptibles, de faciliter la conquête de  nouveaux cantons de droite et de renforcer ainsi la majorité départementale.
 
En l’état, associé à l’exécutif départemental, et solidaire de son bilan positif, le PS  indique, dès à présent, qu’il apportera naturellement son soutien au président sortant du  Conseil Général, en tant que représentant de la composante la plus importante de la majorité départementale réfutant ainsi toute idée de changement de stratégie.
 
Aux présidentielles, nous mènerons également une campagne exemplaire, favorisant  le rassemblement de tous, au second tour, en faveur du candidat le mieux placé, dont nous  espérons, logiquement, qu’il sera socialiste. Nous attendons par conséquent de nos partenaires, le même respect pour éviter les attaques à l’encontre d’u (e) candidat(e) que nous n’avons pas encore choisi ! Nous sommes de ce point de vue inquiets des déclarations du président du Parti de Gauche.
 
Le syndrome de 2002, et la défaite de 2007, doivent nous inspirer la prudence, et nous  faire l’obligation de réussite et de responsabilité à chaque étape !
 
C’est ensemble et collectivement que nous pouvons l’emporter en 2011 et en 2012.  C’est ce à quoi nous invitons tous nos partenaires de gauche, et c’est l’appel que nous lançons  à nos concitoyens, qui subissent et souffrent de la crise.
 
  Jean-Jacques Bridey         Luc Carvounas          Patrick Sève
Président du groupe PS      1 secrétaire          secrétaire Président
 
Du Conseil Général         fédération du P.S.      de la F.D.S.E.R.

 
  • Aucun commentaire trouvé