vie départementale

nouvells du département
Battre la droite, en proposant un projet politique crédible à nos concitoyens en 2011 et  2012, c’est l’objectif et le voeu prioritaire des socialistes du Val-de-Marne en ce début d’année, toujours aussi difficile pour une majorité d’entre vous !
 
Au cours des 16 prochains mois, nous allons donc nous mobiliser pour atteindre cet  objectif, et l’emporter à l’occasion des élections cantonales de mars, des sénatoriales de septembre, puis des présidentielles et des législatives du printemps 2012 !
 
Après 6 mois d'un dialogue politique riche et constructif , les partis de gauche se sont mis d'accord pour une liste commune présentée aux élections sénatoriales.
Vous pouvez lire ici la lettre envoyée par Luc  Carvounas   accord à gauche pour les sénatoriales 2010
Commentaire (0) Clics: 1540

Depuis ce vendredi 13 août, la mairie de CHOISY LE ROI accueille au sein d’un gymnase municipal des hommes, des femmes et des enfants, tous victimes de la politique absurde de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement. 

En démantelant la veille, un camp de roms qui s’était installé sur la commune de Choisy le Roi, sans prévoir la moindre solution de remplacement, le gouvernement s’est rendu coupable d’une double faute.

 

La première consiste à conforter l’idée chez nos compatriotes, qu’en cette période de crise, les camps de romsreprésentent un danger pour notre pays. C’est oublier qu’ils sont les premières victimes de la crise, et que la vie dans les camps n’a rien d’un choix.

Si personne ne peut se satisfaire de cette situation, nous devons garder à l’esprit que celle-ci mérite plus que

 des effets de manches télévisuels et une campagne de communication soigneusement orchestrée.

L’intégration des Roms à la société française est un défi pour notre pays, qui, dans un passé récent, en a relevé de plus grands.

 

communiqué de presse de la région Ile-de-France

Commission nationale du débat public
Feu vert au débat public sur le projet Arc Express 
 
 
Jean-Paul Huchon, Président  du Conseil régional d’Ile-de-France et Président du  STIF, se félicite de la décision de la CNDP validant le dossier de débat public sur  Arc Express.
 Pour Jean-Paul Huchon « c’est la reconnaissance de l’importance d’une telle  infrastructure pour les Franciliens et du sérieux technique et financier de notre  dossier. »  Relier les banlieues entre elles, à quelques kilomètres de Paris, répondre à moyen  terme à l’urgence de désaturation des transports en commun en Ile-de-France, voilà  ce que représente ce grand projet.
 A l’heure du débat au Sénat sur le Grand Paris, le message est clair : Arc Express  n’est pas enterré !
 « Les Franciliens vont enfin  pouvoir s’exprimer sur ce grand projet structurant de  l’Ile-de-France. Ce ne sera plus uniquement discuté en chambre, c’est une  excellente nouvelle » a ajouté M. Huchon.
 
Contact Presse : Alexandre Gallet – 01 53 85 78 65
Commentaire (0) Clics: 1607

Daniel Béhar, un universitaire Joinvillais, enseignant à Paris 12 Val de Marne (Créteil) a publié, avec son collègue de la coopérative Acadie, Philippe Estèbe, un point de vue sur le Grand Paris dans Le Monde (23/11/2009), qui apporte un éclairage important sur cette question et que je reproduis ci-dessous.