La mairie de Joinville-le-Pont va organiser une enquête publique pour la modification du plan local urbain (PLU) de la ZAC Essilor afin de présenter les bâtiments qui remplaceront l’ancienne manufacture Cartier Lunettes.

C’est après avoir appris par un quotidien local le lancement de l’enquête publique, que l’opposition de la ville a réagi sur le sujet. Jean-François Clair, conseiller municipal d’opposition et premier secrétaire de la section du Parti socialiste de Joinville-le-Pont, s’est dit « surpris d’apprendre via Le Parisien qu’une enquête publique va être organisée ».
Interrogé à la suite de cette nouvelle, il déclare que
« le maire Olivier Dosne, avait déjà annoncé durant la campagne municipale, la création d’un complexe à cet endroit de la ville ».
Ce projet qui n’a pas été voté ni débattu lors des conseils municipaux n’est pas du goût de l’opposition gauche-écologie, toutefois Jean-François Clair « espère que lors du conseil municipal du 10 février, le sujet sera traité et voté ». Autre point soulevé par le conseiller municipal, le manque de concertation au sein de la mairie. Il déplore les décisions prises par le maire sans avoir consulté l’opposition au préalable pendant les conseils municipaux.
« Le maire ne consulte pas l’opposition, nous ne sommes jamais associés aux décisions. La logique voudrait pourtant qu’on en parle aux conseils municipaux car l’opposition apporte des valeurs »,
poursuit-il.  

Un projet contesté

L’opposition de la ville souhaite connaître les détails de ce projet. Selon Jean-François Clair,
« aucun document n’a été fourni pour être au courant de ce que la ZAC Essilor va comporter ».
Officiellement, des logements ainsi qu’une école maternelle, vont être construit mais ce n’est pas suffisant pour la gauche qui veut voir une crèche et un gymnase être bâtit à ce lieu
 « Il y a un problème de crèches dans la ville. De plus en plus de parisiens s’installent ici et les places en crèches manquent pour accueillir ses jeunes enfants. Il y a également un second gros problème. Il n’y a pas assez d’infrastructures d’équipements collectifs »,
explique le premier secrétaire de la section du PS de la ville. Selon lui, la ZAC Essilor est assez vaste pour créer un grand complexe afin de répondre aux besoins de la population qui ne cesse de s’accroitre. 

publiée dans VMTV :  http://www.vmtv.fr/Joinville-le-Pont-l-opposition-en-colere_a283.html

 

 

 

  • Aucun commentaire trouvé