Prolonger la concession de quelques années, envisager le partage des installations sportives existantes avec les villes de l’ACTEP, négocier le partage de la concession entre Joinville et Paris, demander au futur territoire «un schéma d’investissement prenant en compte les contraintes joinvillaises». 

Ce sont les «solutions» proposées par Jean-François Clair, élu PS à Joinville, pour que la ville conserve le stade Garchery, alors que la mairie de Paris a annoncé qu’elle comptait récupérer la moitié des créneaux horaires du stade. Fin août, le maire (LR) de Joinville Olivier Dosne, a lancé une pétition afin que «ce projet soit abandonné et qu’une consultation citoyenne puisse s’ouvrir». Elle avait été signée par plus de 1 200 personnes ce mardi.

article publié par Le Parisien - site du journal
 
  • Aucun commentaire trouvé