vie municipale

Le PS de Joinville soutient l'appel du  Comité des Bords de Marne pour l’hébergement  à participer à la Fête pour la réouverture du  Fête  centre entre  d’hébergement d’urgence de Joinville:

Samedi 21  novembre 2009 à 11   heures  

39 avenue  Gallieni à Joinville-le--Pont     

Sur internet : www.CHU-joinville.ouvaton.org
Contacter le comité : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

lire l'appel: Fête de la réouverture CHU joinville
Commentaire (0) Clics: 1614

La visite du Centre d'éhbergement d'urgence de Joinville-le-Pont a eu lieu le 24 septembre 2009. Étaient présents trois responsables administratifs ainsi que deux élus de gauche (Florence Weissler, Benoit Willot) et quatre de la majorité de droite (Chantal Allain, Marie-Paule de Fabrègues, Jean-Jacques Gressier, Olivier Dosne).

Comme aucun compte rendu officiel n’a été fait, j’ai rédigé ce point de vue.

Le parc de logements sociaux de Joinville-le-Pont, qui était une des fiertés de la commune, connaît une baisse sensible.

Les chiffres qui sont présentés ici sont ceux que diffuse l’Union sociale pour l’habitat d’Île de France (AORIF) au travers l’Enquête sur le parc locatif social (EPLS, réalisée chaque année par le Service de l’observation et des statistiques du Ministère chargé du logement).

En 1996, il y avait à Joinville-le-Pont 2380 logements dans le patrimoine des organismes Hlm. En 2004, il n’y en avait plus que 2086, suite à la vente de nombreux logements.

Le Comité de défense de l’environnement du tronc commun A4 - A86, dont l’activité a été relancée en septembre 2009, a tenu sa première assemblée générale dans sa nouvelle organisation le 12 octobre dans les locaux de l’ANAS, sur le quai de Polangis à Joinville-le-Pont.

Si le maire de Nogent sur Marne (qui tenait un conseil municipal à la même heure) et celui de Champigny-sur-Marne s’étaient fait excuser, celui de Joinville-le-Pont n’était pas représenté lors de la rencontre.

Le comité a changé de nature et regroupe désormais des associations de défense de l’environnement des communes riveraines.

Aux côtés de l’Association pour la sauvegarde de l’environnement de Polangis, co-fondatrice du comité, quatre associations avaient rejoint le comité en septembre :  l’Association des Nogentais (Nogent sur Marne), le Groupement de riverains du Quartier du Tremblay (Champigny) et deux associations joinvillaises : Joinville Rive Droite et Joinvillage.
En octobre, ce sont trois nouvelles organisations qui ont adhéré : Joinville écologie, l’Association syndicale du rû de Polangis et le comité de l'île Fanac. Une autre association de Champigny pourrait, ultérieurement, se joindre également au comité.Plusieurs personnes ont également décidé de rejoindre, à titre personnel, le comité dont William Geib, conseiller municipal de Nogent sur Marne.

Le conseil municipal du 13 octobre 2009 à Joinville-le-Pont a débattu de la mise en place de la vidéosurveillance au sein de deux quartiers : la rue de Paris depuis le RER jusqu’à l’avenue Kennedy et le quartier des Studios.

Avant de définir leur position, les élus de la liste de gauche Joinville en mouvement ont pris l’avis de la population sur ce sujet. Voici quelques réactions significatives.